8 octobre 2018

Société

Kowledge Inside est éditeur de logiciels depuis 2006

Mission

Commercialiser une technologie de rupture pour organiser les informations système et projet de manière continue, du global au détail, pour les explorer et les exploiter simplement.

Vision

Assurer un partage fluide et efficace des informations entre les métiers, processus, organisations, domaines pour simplifier le travail des collaborateurs.

Historique

L’équipe fondatrice de Knowledge Inside a travaillé sur la conception des systèmes embarqués complexes depuis 1996.
A l’origine,  l’équipe est impliquée, au sein d’une ingénierie automobile, dans un projet collaboratif mené par Aérospatiale, RENAULT, PSA, Siemens, Valeo et des laboratoires de recherche qui vise à définir des outils et des langages pour le design des systèmes embarqués complexes. Ce projet sera prolongé au niveau européen (ITEA – EAST-EEA) essentiellement dans un cadre automobile avec Daimler, BMW, Bosch, Siemens,… les équipes du projet chez les divers constructeurs et équipementiers devenant par la suite parties prenantes d’AUTOSAR.

KI est créée à l’issue de ce projet, fin 2005 avec le projet de développer une technologie de modélisation système permettant de répondre aux enjeux identifiés dans les projets précédents et fondée sur des bases formelles :

  • Théorie du système général, en particulier sur la base des travaux d’Herbert Simon :
  • la notion de système est hiérarchique donc récursive : un système contient des sous-systèmes qui a leur tour en comprennent…
  • la notion d’interaction est possible ou pas selon le niveau d’abstraction entre un émetteur et des récepteurs qui peuvent se trouver à différents niveaux dans la hiérarchie.
  • Conserver une (méta)théorie simplissime basée uniquement sur hiérarchie et interaction
  • Langages fonctionnels et théorie des types : qui permettent de faire des preuves formelles applicables en mathématiques ou en programmation. Un point particulier concerne l’intégration de la récursivité comme moyen puissant de modélisation et de programmation dans l’environnement.
  • Langages objets : conserver l’idée de listes d’attributs extensible pour la construction des modèles de données et de savoir partager des attributs entre plusieurs types de données (sous-typage). Par contre, les notions de généralisation et d’héritage sont écartées car elles ne sont pas compatibles avec notre système de preuve formelle.

Au-delà d’une proposition théorique innovante, l’objectif de la société est de développer une technologie capable de servir immédiatement des clients industriels et développant des outils opérationnels adaptés aux besoins des ingénieries et des projets réalisant des systèmes complexes.


KI propose ses solutions arKItect depuis 2006 via de la prestation outillée sur des projets client :
Sur la base d’une plateforme générique de développement, arKItect Designer, KI développe des applications de modélisation système pour l’automobile, le spatial, les travaux publics, le ferroviaire, l’énergie…

En 2010, KI lève 1 Meuros et devient éditeur logiciel tout en conservant son expertise en ingénierie système.

Les solutions arKItect s’adressent alors aux architectes et aux ingénieurs systèmes grâce aux fonctionnalités suivantes :
– une vue globale et synthétique des projets grâce à la modélisation hiérarchique et collaborative
– une base de données unique permettant de garantir la cohérence à tout instant
– des multi-vues synchronisées pour que chacun contribue efficacement
– une gestion de la diversité grâce aux options et variantes


arKItect est un outil intuitif, flexible et personnalisable pour s’adapter aux processus métiers des clients.

En 2012, après plusieurs années de collaboration avec un constructeur automobile, KI édite et commercialise arKItect SEA une application de modélisation pour l’ingénierie Système à l’état de l’Art intégrant dans un seul outil l’analyse  opérationnelle, la gestion d’exigences, l’architecture fonctionnelle, l’architecture technique, le lien à la validation, à la sûreté de fonctionnement et à la simulation.

En 2015, KI anime un groupe de travail de l’AFIS (Association Française d’Ingénierie Système) sur la modélisation projet : le groupe PjBS (Project Breakdown Structures). Cf le témoignage de l’AFIS. Sur la base des constats partagés entre les acteurs industriels français, une spécification d’un outil de modélisation projet est ébauchée puis perfectionnée et réalisée par KI.

Suite aux premiers déploiements clients, nous sommes maintenant en mesure de démontrer des gains de 40% sur la production des documents du plan projet et un gain qualité très significatif par application de ces technologies. arKItect WBS-Builder étend l’offre KI à la modélisation projet avec encore une fois une proposition maîtrisée à la pointe de l’état de  l’Art pour aider les secteurs réponse à appel d’offre ou management de projet.

Avec arKItect Designer, arKItect SEA, arKItect WBS-Builder, KI propose un panel de solutions à l’état de l’Art pour la conception d’application logicielles connectées, l’ingénierie système et le plan projet ou plus généralement de structuration de données puisque notre approche est « data centric ».
Les solutions KI sont des solutions SAAS. Les serveurs de données sont en général implantés chez nos clients mais nous proposons aussi une offre SAAS..

Le conseil général des Yvelines, BPIFrance, AFACE, l’ADEME, les fonds FUI, les fonds européens contribuent depuis le début de notre activité au développement des activités innovantes de Knowledge Inside.